Musique Hip Hop : DAARA J.

22 septembre 2020 à 01h26

DAARA J.

Depuis plus de vingt ans, Dakar est un des centres névralgiques du hip-hop africain. Et la formation sénégalaise une de ses plus brillantes représentantes.

Daara J n’a pas oublié ces années où le rap des grands frères de Positive Black Soul éclatait au grand jour. Eux aussi s’embarquent dans l’aventure avec des textes qui dès le début percutent ; il y est notamment question de religion, sur un territoire où l’Islam domine.

Le trio réunit alors Ndongo D. et Faada Freddy, deux potes de lycée, fils d’instituteurs, et Lord Aladji Man, rencontré en chemin. Ce sont d’abord des cassettes qui portent leurs paroles engagées au-delà des concerts. Un premier CD voit le jour en 1997, suivi d’un deuxième quelques mois plus tard. Les mots disent alors la mémoire de l’esclavage, tandis que la musique emprunte aux instruments africains, kora et balafon en tête. Avec ce deuxième album, ouvert à la soul et au ragga, le groupe tourne enfin en France.

Boomerang sorti en 2003 secoue la société sénégalaise et annonce une prise de conscience des dégâts de la mondialisation. On y croise Rokia Traoré. Un an plus tard, Daara J remporte le Best African Act Award décerné par BBC Radio 3. Mais c’est aussi le dernier du trio avec Lord Aladji Man.

Il faut attendre 2010 pour que le désormais duo publie School of Life, affirmant un message au-delà de l’Afrique ; cet au-delà que tant de jeunes idéalisent en fuyant vers l’eldorado européen, au péril de leur vie. Soit, dans le texte : « Vous partez chercher le diamant, mais vous oubliez que vous êtes assis dessus. » Ce troisième effort va plus loin, démont(r)ant les mécanismes du capitalisme prédateur, « cette maladie qui ronge le monde » selon Faada Freddy.

En janvier dernier, Yaamatele, nouvel opus conçu entre Dakar, Paris et Kinshasa, a repris le sens du combat contre le capitalisme et pour l’écologie, en wolof, en français et en anglais. Car pour Daara J Family, le rap, hérité des griots, est vecteur d’éducation.

José Ruiz

Daara J Family Feat. Faada Freddy + Ndongo D. + Esso & Friends « Hommage à Manu Dibango », samedi 26 septembre, 20h30, Le Rocher de Palmer, Cenon (33).

lerocherdepalmer.fr
Concert maintenu dans le respect du protocole en vigueur le jour J.

Source : Junkpage

https://www.junkpage.fr/hip-hop/

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article